Introspection …amputée d’une partie de moi, je marche à « clopinons ». Habituellement avant de quitter un lieu , je range , une façon de rendre accueillant le retour , ou clore un moment . Cette fois, j’ai tout abandonné . Je n’ai pas anticipé , je suis partie sur trois points de suspension … la pire des situations . Je suis partie avant d’être quittée , selon un bon vieux procédé éculé . Une lettre, surtout si elle doit rester sans réponse , ne balaiera pas incompréhensions , déceptions et regrets . J’espère que Georges m’aidera à retrouver bon sens et lucidité . Son psy . est la dernière personne à qui l’on devrait s’attacher . Parce c’est la seule personne, dont on est sur qu’un jour on devra faire le choix de se séparer . Même prêt ou se sentir prêt , ne suffit pas à franchir le cap d’un pas léger . Introspection … Mal de tête, nez bouché et fatigue inhérente … rhume prétexte au flottement , et à l’abandon dans l’embrumé . Bonne raison , pour ne pas en chercher une autre, aux larmes qui coulent toutes seules et à la goutte au nez . Goûter au silence et laisser les pensées se reposer , les émotions se calmer . Prendre le temps de se rassembler, avant de redémarrer …Ce week - end , j’ai prévu un retour aux sources , aux valeurs négligées , la famille, la nature et tous les petits moments privilégiés abandonnés au profit des fausses excuses et mauvaises priorités . Tiens demain on se fait un ciné , un bon dessert pour le gouter et dans la lancée la préparation d’une confiture à la rhubarbe dont je détiens le secret d’une rare excellence ...hamac , rêverie et repos pas volé .