Cet après midi , j’ai rendez vous à 15 heures avec Georges et me voilà dans le même état que si j’avais un oral à passer . La tête vide , pire encore , vertiges et migraine ! Boule dans la gorge , l’angoisse au ventre . Cet après midi, je profite également de la sortie, pour poster la lettre écrite à l’intention de ma psy, par laquelle je lui annonce que nous en avons terminé . Deux démarches difficiles , dont j’aurais préféré me passer . Aujourd’hui ma mère me manque comme par hasard , le chagrin réactivé par cette rupture inopinée, avec celle qui l’avait insidieusement remplacé quelque part dans mes pensées . Cette fois , je suis vraiment seule à la croisée des chemins, avec un choix, qui a moi seule revient . Première grande décision pour franchir une autre étape. En d’autres temps , j’aurais choisi la facilité , en renonçant face à la difficulté . Je me serais dit , trop dur, hors de portée et me serait vite consolée . J’aurais fuit également, avant de m’essayer ailleurs pour accélérer l’oubli … 14 heures cette fois j’y vais … J’avais dit que tout comptait, c’est vrai. Y compris le chien prêt à vous dévorer là de l’autre coté de la grille qu’il vous faut longer avant d’atteindre la porte d’entrée . Tout est vieux et fané , le canapé défoncé , le tapis élimé …même pas le temps de s’interroger sur l’envie de fuir ou de rester , une porte s’ouvre, puis une autre , double porte , tout y est .Si j’en doutais encore , me voilà rassurée sur l’activité qui s’exerce entre ces murs et l’authenticité de la fonction du maître des lieux . En fait c’est comme ça que j’imaginais l’antre de Freud et Freud lui même à quelques choses prêt … Le face à face dans l’éloignement , la diagonale de la pièce exactement . Les mots qui viennent naturellement et une voix qui répond ce qu’il faut… au bon moment … Le divan ,d’une autre époque, avec l’auréole à l’emplacement de la tête , marque sur cuir du bouillonnement … une heure à ne pas avoir vu passer le temps , à évacuer pêle-mêle l’encombrement . Cadeau , cette première séance et rendez vous pour un second bout d’essai, pour être bien sure avant de commencer . Sourire et pourtant boule et gorge serrée… et ma lettre quand va-t-elle arriver ?