Je m’attendais ou peut être pas, à rencontrer des obstacles et à me heurter à des difficultés, sur le chemin que je viens d’emprunter . La séance de vendredi dernier a été plus qu’édifiante à ce sujet . je suis arrivée tout sourire déployé , avec la ferme intention de faire entendre ma résolution de …m’installer . Et là, je me heurte , plus qu’à un rocher, à une montagne de résistance , le déploiement maximum d’une volonté opposée !…je l’attendais tellement , ( une semaine K.O …tout de même avant de le réaliser…) qu’il me semble être certaine aujourd’hui, de l’avoir inconsciemment provoqué , cet affrontement de plein fouet, pour ne pas céder à la tentation de la facilité et peut- être passer à coté ,de ce but que je me suis fixée. J’avais besoin de cette confrontation avec les vieux schémas de répétitions , comme point de comparaison , pour constater l’évolution . De part le passé, j’ai été un peu journaliste, photographe, sculpteur, écrivain , avec plus ou moins de succès .Avec surtout en résonance , l’impitoyable appréciation de « bonne à rien » . Vous savez ces petits commentaires accolés à votre nom comme un paraphe, qui vous suivent ou vous précédent, c’est selon, tout au long de votre scolarité , jusqu'à vous imprégner et devenir composant de votre personnalité . Comment justifier et surtout se dédouaner de toutes responsabilités, sur les échecs répétés dans l’apprentissage scolaires d’un enfant , autrement qu’en évoquant son manque de capacités ? … J’ai grandi , et commencé dans la vie avec cette certitude d’en avoir déjà fini , condamnée à être « limitée » et là j’ai parfaitement réussi ! j’aurais sans doute pu faire une carrière de journaliste, photographe , sculpteur , ou écrivain , si je n’avais pas craint de me trouver confrontée à cette souffrance, de ne pas être à la hauteur de mes rêves , ambitions , désirs inavouables et inavoués . Au lieu de cela , j’ai appris à maitriser l’art de l’évitement et de la fuite , la technique éprouvée sans risque, de la touche à tout assez douée qui se consume en feu follet … Et voilà que j’allais recommencer , sous un prétexte fallacieux, à me passer à coté , me rater et me couler … j’ai pris le risque , j’ai plongé , parce que je savais que je ne risquais pas de me noyer , que j’avais sans doute fait les trois quart de la traversée et que pour le reste , j’avais un guide sur qui compter …