Cette nuit j’ai tué tous ceux qui me pourchassaient , avec énormément de facilité . Je les extirpais un à un de leur sommeil et les attirais vers la fenêtre ouverte par laquelle ils se jetaient . Et cela sans éprouver ni culpabilité , ni soulagement particulier. Comme s’il s’était agi de quelque chose d’aussi normal que de respirer, ou d’écoper le fond d’une barque qui prend l’eau et menace de couler , bref un réflexe de vie . Je n’ai identifié personne en particulier , sauf que tous étaient des hommes et que tous avaient pour mission de me supprimer .

J’ai horreur des situations conflictuelles , d’ailleurs à ce jeu je ne gagne jamais . Je bataille et finis par céder , de guerre lasse souvent épuisée, de me contenir ou de me lâcher . En ce moment je ne fais que concéder , avancer et reculer , chercher le biais, le moyen d’abattre l’obstacle ou de le contourner . Mon fils et sa puberté , l’esprit rebelle , avide de reconnaissance et de liberté …mon père et son age avancé, caractère bien trempé , convaincu dans sa logique que rien ne peut plus lui résister … mes deux jeunes protégées arque boutées dans leur refus d’accepter l’aide qui leur permettrait d’avancer, ma position d’écartelée, entre les discours et visions opposées des deux psys auxquelles je me réfère pour essayer de me construire une libre pensée …

Je suis lasse dans la journée et la nuit je profite d’un rêve pour évacuer la tension et me permettre de réfléchir aux moyens d’alléger la situation !

…comme par exemple, admettre que le comportement de son rejeton de 16 ans ne justifie pas que l’on soit toujours sur ses talons , ni que chaque mot fasse l’objet d’une discussion , signifier à son père , que l’on préfère son coup de téléphone quotidien le matin au lieu du soir , parce que le matin est le moment de la journée ou l’on est plus enclin à lui accorder l’écoute et l’attention , dont il se plaint que vous le privez , quand il s’invite au milieu de votre repas ou de vos activités de fin de journée … reconnaitre à ses petites protégées le droit de disposer de leur vie sans tenir compte de vos conseils , en toute liberté et se recentrer sur ce qui parait être l’incontournable dans l’essentiel, entretenir sa lucidité pour continuer à évoluer dans la construction de sa libre pensée …